Le Coq et l'Aigle

ou À l'encre des oiseaux rares

Ma Frégate

munich | 25 mars, 2019 19:50

 Qu’elle était belle, ma Frégate, 

Lorsqu’elle voguait dans le vent !

Elle avait, au soleil levant, 

Toutes les couleurs de l’agate ;

Ses voiles luisaient le matin

Comme des ballons de satin ;

Sa quille mince, longue et plate,

Portait deux bandes d’écarlate 

Sur vingt-quatre canons cachés ;

Ses mâts, en arrière penchés,  

Paraissaient à demi couchés,

Dix fois plus vive qu’un pirate,

En cent jours du Havre à Surate

Elle nous emporta souvent.

Qu’elle était belle, ma Frégate,

Lorsqu’elle voguait dans le vent !

Alfred de Vigny 

Commentaires

Ajouter un Commentaire

Qui sommes-nous ?

nmaume

Bel automne bavarois pour Nino et ses nouveaux amis qui vous invitent à lire, écouter_ et peut-être sourire ;-)
N.M.

Catégories

Calendrier

  • « juin 2019 »
    di lu ma me je ve sa
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30            

Chercher dans un des articles


Derniers articles

Archives

Abonnement aux flux

    RSS 2.0 Atom 0.3